RAPPORT MORAL ET D’ACTIVITES CPPME : 2009-2010

Après de tumultueuses vagues, le CPPME a mis le cap sur le thème des ports Négriers pour 2010 et a pris comme port d’attache celui de Marseille.

L’année sera riche en événements grâce à la commission culturelle et communication : une série de conférences le 06 mars : « Les raisons et les justifications de l'esclavage et de la traite négrière »
Avec Frédéric Régent, (écrivain, docteur en histoire à l'université Paris I - Panthéon-Sorbonne).

Le 25 avril, d’éminents professeurs d’histoire et «  l’amiral de Vaisseau  »Jean Marc Masseau Vice-Président des anneaux de la Mémoire(comme modérateur), nous ont tenu en haleine sur l’histoire de cette honteuse traite négrière nous permettant de comprendre le rôle de certains ports négriers français et surtout celui de Marseille, Gilbert Buti :« Marseille et la traite négrière aux XVIIe et XVIIIe siècles ». Audrey Carotenuto nous retraçait La traite vers les Mascareignes : genèse d’une société esclavagiste, l’île Bourbon »une traite du côté de l’océan Indien, souvent occulté.

La semaine de l’esclavage grâce à la commission culturelle et sociale, ne sera pas en reste, car le 10 mai sur le quai du vieux port, de nombreuses personnalités parmi lesquelles le représentant du Préfet de région et de nombreux élus, ont commémoré avec nous ce moment historique, accompagné de la musique de nos ancêtres aux sons de la « Capoeira et du Bilimbao ».

Les 11 et 12 mai, la commission scolaire et l’association « couleur cactus » nous ont fait voyagé d’un continent à l’autre avec différents films : « Little Sénégal et l’épopée guadeloupéenne » qui ont permis aux participants de comprendre ce pan de l’histoire. Une exposition « Et la magie opéra… » Projet réalisé par l'association Geosmine et les lycéens du LPP la Cabucelle se tenait dans la maison des associations en même temps.

Le clou de cette semaine sera l’expression culturelle de la diaspora ultramarine qui a su à travers différents rythmes afro caribéens nous rappelant certains airs que nos ancêtres nègres marrons chantaient autour du feu ou à différentes occasions en signe de résistance.

Le CPPME devra mener des actions d’information avec conférences et expositions dans le département et dans la région. Le projet de bus itinérant devra être mis en œuvre en collaboration avec le conseil général et l’inspection académique.

Les actions devront être menées de façon décentralisées vers  les autres quartiers de la ville afin de faire mieux connaitre le collectif. La bataille juridique de la reconnaissance de la commémoration a été réalisée cette année grâce à cette équipe et aujourd’hui nous avons enfin un logo. La voie est tracée, il ne reste plus qu’à la nouvelle équipe de parfaire et de s’étoffer de membres dynamiques afin de préparer l’an 2013 où Marseille sera Capitale européenne de la culture et le CPPME devra peser de tout son poids et ne pas rester en rade.

Comme il est de coutume à la fin de chaque exercice, je présente la démission de l’équipe sortante et souhaite bon vent au voilier du CPPME.

Dr. CARVALHO Martin Président du CPPM


 
 
 





Photos : Azedine Hsissou