Maryse Condé

Écrivain, professeur émérite (université de Columbia)

Marraine d'honneur du Collectif PACA pour la Mémoire de l'Esclavage

   


 
   



Photo : Jacques Sassier
Editions Mercure de France


Maryse Condé est née le 11 février 1937 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), dans une famille de huit enfants.

A l'âge de 16 ans elle quitte la Guadeloupe pour poursuivre ses études à Paris, et obtient une licence ès lettres modernes à la Sorbonne.

En 1960, elle épouse Mamadou Condé, un comédien guinéen qui tient le rôle d’Archibald dans la pièce de Genêt, Les Nègres, qui est alors l’événement théâtral de Paris. Elle part ensuite pour l'Afrique, où elle enseignera pendant douze ans dans le secondaire (Guinée, Ghana, Nigeria, Sénégal).

De retour en France, elle démarre en 1972 sa carrière d'écrivain, avec notamment des pièces de théâtre et des ouvrages sur la littérature antillaise. En parallèle elle prépare une thèse de doctorat en Littérature comparée à la Sorbonne : Stéréotype du Noir dans la littérature antillaise.
Elle enseigne ensuite à l'université (Paris VII-Jussieu, Paris-Nanterre, Paris-IV Sorbonne).

En 1976 elle commence à écrire des ouvrages de fiction, et publie deux romans inspirés de ses expériences en Afrique, Hérémakhonon (1976) et Une saison à Rihata (1981).


Son troisième roman, Ségou, est un ouvrage en deux volumes (Les Murailles de terre, 1984, et La Terre en miettes, 1985) qui franchit « les barrières inaccessibles jusqu’alors aux auteurs caribéens ou africains du succès commercial », selon les termes de la revue Notre librairie. Traduit en douze langues, Ségou clôt le cycle de son œuvre consacrée à l’Afrique.

Maryse Condé est invitée à enseigner aux Etats-Unis en 1985 et y fonde le Centre des études françaises et francophones de l’université de Columbia.

En 1986 elle retourne dans son île natale, qui lui inspire d'autres romans comme La Vie scélérate (1987) et Traversée de la mangrove (1989).

Remariée avec Richard Philcox, traducteur de nationalité britannique, Maryse Condé vit aujourd'hui entre New-York et Paris.

Elle a été promue Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres en janvier 2001.

De 2004 à 2008, elle préside le Comité pour la Mémoire de l'Esclavage, créé en janvier 2004 pour l'application de la loi Taubira qui a reconnu en 2001 l’esclavage et les traites négrières comme crimes contre l’humanité.

En mars 2009, Maryse Condé soutient moralement les actions du Collectif Paca pour la Mémoire de l'Esclavage en acceptant d'en devenir la marraine d'honneur.

Maryse Condé a reçu entre autres distinctions littéraires :

Le prix Alain Boucheron du grand prix littéraire de la femme pour
Moi, Tituba, sorcière de Salem en 1987.
Le prix de l'Académie Française pour
la vie scélérate en 1988.
Le prix Puterbaugh, pour l'ensemble de son oeuvre, en 1993.
Le prix Carbet de la Caraïbe pour
Désirada en 1997.
Le Prix Marguerite Yourcenar (décerné à un écrivain de langue française vivant aux USA),
pour
Le Cœur à rire et à pleurer en 1999.
Le prix Tropiques pour
Victoire, des saveurs et des mots en 2007.
Le Trophée des Arts Afro-Caribéens (catégorie fiction), pour
Les belles ténébreuses en 2008
Le Trophée d'honneur des Arts Afro-Caribéens pour l'ensemble de son oeuvre en 2009

   
 
 
 
Bibliographie
Oeuvres principales de Maryse Condé
   
Dieu nous l'a donné, pièce de théâtre. 1972

Mort d'Oluwémi d'Ajumaco, pièce de théâtre. 1973

Le morne de Massabielle, pièce de théâtre. 1974

Heremakhonon, roman.
Editions 10/18 1976

Une saison à Rihata, roman.
Editions Laffont 1981

Ségou, tome I : Les murailles de la terre, roman.
Editions Laffont 1984

Ségou, tome II : La terre en miettes, roman.
Editions Laffont 1985

Moi, Tituba, sorcière de Salem, roman.
Editions Mercure 1986

La vie scélérate, roman.
Editions Seghers 1987

Pension les Alizés, pièce de théâtre.
Editions Mercure 1988

Traversée de la mangrove, roman.
Editions Mercure 1989

An tan revolisyon, pièce de théâtre. 1989

Les derniers Rois Mages, roman.
Editions Mercure 1992

La colonie du nouveau monde, roman.
Editions Laffont 1993

Comédie d'amour, pièce de théâtre. 1993

La migration des coeurs, roman.
Editions Laffont 1995

Désirada, roman.
Editions Laffont 1997

Le coeur à rire et à pleurer, contes vrais de mon enfance, récit.
Editions Laffont 1999

Célanire cou-coupé, roman.
Editions Laffont 2000

Le belle Créole, roman.
Editions Mercure 2001

La Planète Orbis, littérature pour la jeunesse
Editions Jasor, 2002

Histoire de la femme cannibale, roman.
Editions Mercure 2003

Victoire, les saveurs et les mots, récit.
Editions Mercure 2006.

Chiens fous dans la brousse, littérature pour la jeunesse
Editions Je Bouquine, 2006

À la Courbe du Joliba, littérature pour la jeunesse
Editions Grasset-Jeunesse, 2006

Comme deux frères, théâtre
Editions Lansman, 2007

Les belles ténébreuses, roman
Editions Mercure, 2008