Le Collectif PACA Pour la Mémoire de l’Esclavage présente

Mercredi 12 mai 2010 14h00
Ciné

   
   
   
   
« Little Sénégal »
de
Rachid Bouchareb

2001 – France – Fiction / Drame – 1h38

Scénario et réalisation de Rachid Bouchareb
Avec : Sotigui Kouyaté, Sharon Hope, Roschdy Zem,
Karim Traoré, Adetoro Makinde, Adja Diarra, Malaaika Lacario...

Synopsis : Après avoir travaillé toute sa vie comme guide à la maison des Esclaves au Sénégal, Alloune, veuf de 65 ans, décide de partir à la recherche des descendants de ses ancêtres vendus au Nouveau Monde, il y a deux siècles. De Charleston à Little Senegal, un quartier africain de Harlem, Alloune remonte jusqu'à une lointaine cousine, Ida, qui ignore tout de son passé. Guidé par l'idée de réunir sa famille par-delà les siècles et les frontières, Alloune va découvrir l'ostracisme entre les communautés africaines et afro-américaines.


Cité des Associations

93, la Canebière – 13001 MARSEILLE
Métro L1 & Tramway Noailles

PAF : 2 euros
Etudiants, chômeurs : 1 euro
(sur présentation d'un justificatif)

Contact & réservation : Cécile SILVESTRI 06 60 39 65 54

     
     
   

Entretien avec Rachid BOUCHAREB (extrait)

« Que se passe-t-il lorsqu'un Africain, deux cents ans après la traite des Noirs, vient dire à un Afro-Américain : " J'ai fait de longues recherches et je t'ai retrouvé, nous sommes de la même famille, nous avons la même terre, les mêmes racines ". Depuis des années, j'avais en tête de faire ce film. Mais il y a dix ans, la présence africaine à travers l'immigration était faible et ne me permettait pas de concrétiser ce projet. « Little Senegal », quartier africain au cœur d'Harlem, n'existait pas. J'ai dû patienter. Aujourd'hui, il est en pleine expansion, des milliers d'Africains clandestins sont à New-York, partageant le quotidien des Afro-Américains, donnant une réalité physique à mes interrogations ….. Ce qui nous a étonnés, c'est de découvrir le racisme et la violence des propos entre ces deux "cousins ", …, du fait de leur racine commune, l'Afrique.
C’est là que commence le film : la première image est tournée au musée des esclaves, à Gorée, au Sénégal. On découvre Alloune (Sotigui Kouyaté), conservateur et guide du musée, qui décide à la fin de sa vie de partir sur les traces des descendants de ses ancêtres, enlevés comme esclaves. A travers Alloune, je retrace l'itinéraire de la traite des noirs, de Gorée aux plantations de la Caroline du Sud. C’est aussi une façon de rappeler que 30 millions d'hommes et de femmes ont été déportés et que beaucoup d'entre eux sont morts.
Les recherches d'Alloune le conduisent à Harlem où il découvre les conflits et les tensions qui règnent entre les deux communautés. Le peuple afro-américain est toujours confronté au racisme et encore en lutte pour son intégration aux Etats-Unis. J'ai ressenti durement cette lutte lors de mes discussions avec les membres de cette communauté. Ils n’ont pas envie de se pencher sur l'esclavage, vecteur d’une image douloureuse et négative. L'émigrant africain est considéré comme une menace pour l'intégration économique et sociale des Afro-Américains. Quant aux Africains récemment immigrés, ils sont déçus. Ils pensaient trouver soutien et solidarité auprès des Afro-Américains; en réalité, il n'y a de place que pour l'indifférence, la violence et le mépris. J'étais parti de l'idée qu'Alloune pouvait réunir ces deux communautés et apporter un message d'espoir. Il est évident que la réalité est bien plus complexe…»

Filmographie (extrait) de Rachid Bouchareb (en tant que réalisateur)

2009 Houme -Espoir
2009 London river
2006 Indigènes
2001 Little Sénégal
1998 L’honneur de ma famille
1995 Poussières de vie
1993 Les années déchirées
1991 Cheb
1985 Bâton rouge
1983 Peut-être la mer
1983 Exil Algérie
1978 Le banc
1977 La chute
1976 La pièce

   






Photos : Antoine Kahn