Mardi 11 et Mercredi 12 mai 2010 de 10h00 à 17h30

Exposition
« Et la magie opéra… »

   
   
   
   
 

Projet réalisé par l'association Geosmine
et les lycéens du LPP la Cabucelle

L'association Geosmine a permis à ces lycéens armés d'appareils photographiques argentiques et de cartes, de partir à la découverte de leur ville où sont arrivés et se sont installés leurs pères. En retraçant le parcours de ces populations immigrées, leur arrivée, leur installation à Marseille puis leur inscription dans le paysage marseillais, ce projet a pour but de permettre à la nouvelle génération d'apprendre à connaître son histoire et son passé mais aussi son quartier. Ce travail a donné lieu à la réalisation d’un ouvrage photographique et d’une exposition itinérante noir et blanc.


Cité des Associations
93, la Canebière
13001 Marseille

Entrée libre et gratuite

Renseignements : 06 19 92 32 78

   
  L'exposition sera également visible le dimanche 16 mai au parc du 26ème Centenaire
   
   
  Projet 2009-2010


Forts de la réalisation d’un ouvrage photographique et d’une exposition noir et blanc sur Marseille, « Et la magie opéra… », puis l’année suivante d’un court-métrage en hommage à Aimé Césaire, « Debout et… libres », les lycéens du LPP La Cabucelle dont un élu du Conseil régional des Jeunes, ont imaginé cette année lancer un CD collectif, 15 titres, une manière de cheminer à travers l’histoire des Noirs dans le monde, de raconter l’abolition de l’esclavage, d’épouser la souffrance et les joies de leurs aïeux, grâce à la musique et des paroles tout droit soufflées par Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor. Pour nombre d’entre ces lycéens, il s’agit, au-delà du devoir de mémoire, de construire des passerelles entre leur programme d’histoire - l’empire colonial, la colonisation et la décolonisation - et leur propre désir. Celui de poser la voix, de faire écho à la Négritude si chère au feu poète martiniquais. En 2008/2009, ils découvraient l’auteur, l’atemporalité de ses mots, la douce résonance que sa poésie prenait au cœur de leur cité, dans ce qu’ils aiment à appeler leur ghetto. Ils espèrent grâce à la réalisation de ce CD, lutter contre cette discrimination dont parfois ils font les frais, dépasser les frontières de leur ville, de leur vie pour renouer avec un passé qui jusqu’ici leur semblait bien étranger…

Le CD verra le jour à l’occasion de la journée de Commémoration de l’Abolition de l’Esclavage en mai 2010. Il sera l’œuvre conjointe des lycéens, de musiciens, d’arrangeurs et d’ingénieurs son, avec la collaboration de Jean-Marie GUYARD. Ensuite… peut-être une série interrompue de concerts, de lieux de rendez-vous dans Marseille et en région PACA pour narrer a capella leur poésie urbaine…

L’objectif, comme chaque année, est de réduire de manière significative le taux d’absentéisme, de donner du sens à la formation ; pour les jeunes, de gagner en estime de soi et… de se faire entendre. Se faire entendre auprès de l’Autre, qu’il s’agisse des proches, de l’équipe pédagogique, des partenaires gagnés à leur cause depuis maintenant trois ans et… auprès des patrons, ceux qui demain, sont susceptibles de les embaucher…


Les lycéens, sous le nom du « Collectif Soleils Nègres », présenteront leur CD à l'occasion de la journée culturelle du dimanche 16 mai.

   
   
  Retrouvez la suite du programme du moi de mai
   
   
 
   
   
   





Photos : Antoine Kahn