DISCOURS DU 162ème ANNIVERSAIRE DE L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE : 10 MAI 2010 MARSEILLE

Chers élus, Honorables invités, Chers amis,

Le Collectif Paca Pour la Mémoire de l’Esclavage est heureux de vous accueillir et vous remercie tous de votre présence pour cette 162ème commémoration de l’abolition de l’esclavage et des traites Négrières.Comme le veulent les us et coutumes, permettez en cette date anniversaire, de remercier pour leur présence, Mr Christian REYNAUD sous -préfet représentant le Préfet de Région, soyez notre interprète auprès de votre autorité car nous sommes très sensibles à la présence de l’Etat à la commémoration solennelle du 162ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage ; Mme Tregan représentant du président du Conseil régional, Mr Barthelemy, représentant du président du Conseil général ,Mr BOURGAT, représentant du maire de Marseille.

Nous ne pouvions omettre de mentionner ici la présence tant appréciée de Mr Kouyaté Consul Général du Sénégal à Marseille,( je vous rappelle au demeurant que le Sénégal fait partie des pays africains à reconnaitre l’esclavage comme crime contre l’humanité) ni de souligner la présence souhaitée de Mr Robert Assante Maire des 11è et 12è arrondissements de Marseille qui m’a confié être très profondément sensible à notre démarche éducative et de transmission de la mémoire pour les générations futures.

Nous ne saurions oublier nos élus de la diaspora à Marseille (Elisabeth Said, Matar Gueye, Nassourdin), Mr Guyard collaborateur de Jean François Noyes (vice président du Conseil Général) et Mr Caraplis qui soutiennent chaque année notre démarche lors des préparatifs à cette commémoration.

L’an dernier nous évoquions la résistance, cette année le thème est : les ports négriers.

Vous savez sans aucun doute que Marseille comme tant d’autres ports français fut associée à cette « honteuse traite négrière ».Ainsi, il est plus aisé d’oublier et de ne pas mentionner sur les manuels scolaires, cette sombre page de l’histoire de l’humanité. Alors, nous disons Marseille, n’ait pas honte de ton histoire, celle –ci a permis aujourd’hui une richesse dans ta diversité culturelle et tu dois compter sur cette diaspora afin de te hisser en 2013 comme capitale culturelle. Le CPPME sera toujours là pour que cette mémoire ne s’efface. Car, l’esclavage existe encore dans certains pays comme la Mauritanie, au Brésil où des vies humaines sont encore perdues.

Honorable invités , chers amis, il est difficile de ne pas avoir une pensée pieuse en ce jour de commémoration pour tout d’abord nos frères d’Haïti lors du récent séisme décimant une proportion importante de la population, nous rendons hommage aussi aux vies perdues lors des tragiques accidents d’avion aux Comores et au Brésil.

Il est enfin temps de conclure en rappelant ici que le Collectif Paca Pour la Mémoire de L’Esclavage devra gagner la bataille de la LIBERTE d’expression, exiger de même aux autorités en toute légalité, l’EGALITE de toutes les commémorations dans un esprit de FRATERNITE REPUBLICAINE. L’équipe dynamique de ce collectif saura relever ces défis et l’occasion nous est ici offerte de les congratuler une fois de plus. Vous remerciant de votre aimable attention.

Dr. CARVALHO Martin. Président du Collectif Paca pour la Mémoire de l’Esclavage.


 
 
 





Photos : Azedine Hsissou